Compte Spicy Club

Connexion

S’enregistrer

Besoin d'aide

Pour toutes questions sur vos miles, contacter notre spécialiste. Il vous guidera sur vos besoins. contact@maspicybox.fr

Gestion des Miles

Vos Spicy Miles peuvent être utilisés à n’importe quel moment et sur tout le site. Ils peuvent en outre être cédés à un ami. 

Paiement facilité

Vous pouvez payer vos achats avec vos Spicy Miles soit partiellement soit en totalité.

Le Curry :  Comment L’utiliser En Cuisine ?

Le Curry : Comment l’utiliser en cuisine ?

Le curry est aujourd’hui très utilisé dans le monde. On le voit souvent dans les recette ! 1 c. café de curry par ci, 1 c. à soupe de curry par là !  L’impression que cela donne est que le curry est une épice….. la même pour tout le monde. 

Eh bien non le curry ce n’est pas cela ! 

Qu’est ce que le curry ? 

A l’origine le curry est un plat de viandes, de poissons ou de légumes en sauce.

Par extrapolation le même nom est utilisé pour nommer le mélange d’épices utilisé pour donner du goût aux plats. Ces mélanges souvent vendus en poudre sont généralement composées (entre autres) de coriandre, de cumin, de fenugrec, de curcuma et de piments avec des proportions et des épices différentes selon les pays

  • Du coté Nord Caraïbe les currys sont piquants avec une saveur de Bois d’Inde
  • Du coté Sud Caraïbe les currys ont une saveur indienne et sont non piquants.
  • En Inde, les currys ont une saveur de fenugrec
  • Au Sri lanka, les currys ont une saveur feuilles de cari (caloupilé) et d’épices grillées
  • En Asie, les currys ont une saveur de citronnelle et de Combava

Chaque pays a sa méthode pour réaliser son curry !

  • Il y a 3 principales méthodes dans le monde pour préparer un curry  :  
    • la cuisson dans une sauce masala (Inde) 
    • la marinade dans une pâte d’épice (Caraïbes) 
    • la cuisson dans une pâte d’épice (Inde, Asie) 

En Inde, la poudre de curry n’existe pas ! Chaque famille va faire son curry en fonction de ses habitudes alimentaires avec des épices entières qui sont grillées, puis moulues et mélangées juste avant d’être utilisées. La principale méthode utilisées est celle de la sauce masala qui consiste à créer au préalable une pâte à base d’aromates, d’épices et de tomates dans laquelle sera cuite la viande (ou les légumes).  C’est la véritable méthode pour préparer son curry ….

Dans les Caraïbes, les épices sont achetées moulues. C’est culturel et cela provient du fait que ce sont les Britanniques qui ont introduit la poudre de curry aux Antilles. La poudre était déjà préparée pour simplifier le transport et l’utilisation. En général la poudre est mélangée à un corps gras pour faire une pâte d’épices dans laquelle va mariner la viande. Plus simple encore, la poudre de curry est ajoutée en cours de cuisson…..

En Asie, la pâte d’épices est préalablement cuite avant d’y ajouter l’ingrédient principal (viande ou légumes). 

 

La couleur du Curry ? 

La poudre de curry jaune est à base de Curcuma. On la retrouve dans la majorité des pays avec une composition différente. C’est la poudre la plus utilisée. 

La poudre de curry verte … n’existe pas… en Thaïlande. Le curry vert est en effet un plat Thaï qui n’est préparé qu’avec des ingrédients frais comme le piment vert thaï, la citronnelle, l’ail, les racines de coriandre, les feuilles de lime Keffir.

Cette poudre qui est vendue en France n’a aucun intérêt gustatif…. mais niveau marketing ça fait classe ! 

La poudre de curry rouge n’existe pas telle qu’on nous la présente en France. Le curry rouge qu’il soit Thaïlandais ou Sri Lankais est préparé à base d’un mélange d’épices locales auquel on ajoute du piment frais rouge…. le tout étant broyé au pilon. 

Le paprika n’est pas utilisé pour ces currys …..

La poudre de curry noir est un mélange typiquement Sri Lankais dont la particularité est d’être composé d’épices noircies(Elles sont très très grillées) et de riz grillé. 

 

Peut-on faire un curry sans poudre de curry ? 

La réponse est oui ! et c’est même conseillé si l’on veut obtenir le potentiel maximal des épices. Vous pouvez faire n’importe quel curry du monde avec 5 ou 6 épices de base et le reste avec des ingrédients frais. 

C’est ce que nous allons vous montrer au fur et à masure de notre parcours sur la route des épices ! 

Quelles Différences Entre La Viande Fumée, La Viande Grillée Et La Viande Au Barbecue

Quelles différences entre la viande fumée, la viande grillée et la viande au barbecue

L’été est la meilleure période pour la fans de grillades et de barbecue ! Mais avant de nettoyer et de mettre le grill  sur la terrasse pour profiter de la viande grillée il est important de connaître les manières de cuire la viande. 

Il y a 3 façons différentes de profiter de votre barbecue cet été. La plus commune est la grillade, mais il y a aussi le fumage et le barbecue. Dans le langage commun c’est la même chose mais les processus sont en réalité très différents. 

Le moyen le plus simple de les différencier est la température et le temps : 

Fumage – très faible chaleur (20 -80 ° C) de 1 h à 2 semaines selon la température 
Barbecue – chaleur faible (80 – 140 ° C) pendant quelques heures 
Grillade – chaleur élevée (200 – 260 ° C) pendant quelques minutes


Cuire la viande par fumage

Cette méthode est très peu utilisée en France car elle demande beaucoup de patience et de temps et pour la majorité d’entre nous elle n’est pas pratique à cause des ennuis qu’elle peut créer pour les voisins.

C’est une méthode qui est encore très utilisée en Guyane, à la Réunion ou aux Antilles. 

Contrairement à ce qui ce dit et ce que nous voyons sur internet, il ne s’agit pas de simplement jeter des copeaux de bois humides ou de la canne à sucre sur des charbons ardents et fumer la viande. Il est nécessaire au préalable d’utiliser une garniture aromatique et antiseptique avant le fumage pour “nettoyer” la viande et mieux la conserver après. 

Il y a deux façons de fumer la viande :  la première étant le fumage à froid. Le fumage à froid est un processus qui fonctionne avec des aliments comme la poitrine de poulet, le boeuf, la saucisse , les côtelettes de porc, le saumon, les pétoncles, le steak. La viande est soigneusement cuite entre 20 et 30 °C avec la fumée jusqu’à ce que la viande ait une saveur fumée tout en restant humide. Ce procédé est principalement utilisé pour la saveur, par opposition au fumage à chaud qui est principalement utilisé pour la cuisson. Les viandes fumées à froid sont souvent grillées ou cuites à la vapeur avant d’être mangées. 

D’autre part, le fumage à chaud permet de cuisiner complètement la viande que vous préparez et il n’est donc pas nécessaire de la “re”cuire avant de la consommer. Pendant le processus de fumage à chaud, le fumoir devrait atteindre des températures comprises entre 56 et 80°C.  On évitera les température supérieure à 85°C. 

Le fumage à chaud est idéal pour toutes les viandes, y compris le jambon, les jarrets de jambon, les côtes, le porc effiloché et la poitrine. Typiquement, les viandes fumées à chaud sont réchauffées ou cuites plus tard, mais peuvent être consommées immédiatement. Comme le fumage à froid, le fumage à chaud donne une viande très savoureuse.


Cuisson au Barbecue

Le barbecue est une invention du peuple Taïnos (Caraïbes) décimé par les maladies importées par les conquistadors. Cette méthode était à l’origine utilisée pour cuire la viande d’animaux sauvages qui avaient des tissus musculaires durs. Ces animaux ne pouvaient pas être seulement grillés à feu fort. 

Cependant, quand ils ont pris la même viande et l’ont cuite plus longtemps avec une température plus basse, la viande est devenue beaucoup plus tendre et savoureuse.  La clé du barbecue est l’expression «lent et faible» qui permet à la viande d’absorber la fumée et le frottement et permet à la viande de devenir très tendre et humide.

Grillade

Le but de la grillade est de cuire la surface de la viande et d’emprisonner les jus en créant une croûte fumée et caramélisée. C’est un processus qui est fait partout dans le monde dans toutes les cultures différentes, mais ils suivent tous les mêmes lignes directrices de base de la cuisson de la viande à haute chaleur directe pour une courte période de temps. En Amérique, les grillades sont faites à la fois sur des grils à charbon et à gaz ou si vous avez de l’argent à dépenser, des grils à infrarouge. 

La cuisson au gril est une excellente méthode pour cuire des viandes plus tendres comme le poulet, les côtes levées, les côtelettes de porc, le steak de bœuf, le steak de bœuf et le bifteck de filet de bœuf. Nous avons trouvé une excellente méthode pour griller les côtes qui n’a jamais été déçue. 

Il n’y a aucune raison de limiter la cuisson au gril à la viande sur le gril. Vous pouvez aussi griller des légumes …

Différence entre fumage et cuisson boucanée 

On parle de fumage en France et de viande boucanée dans l’arc Antillais et en Guyane pour faire référence aux boucanier du 17ème siècle qui vivaient de la chasse du bœuf et du cochon sauvages, dont ils fumaient la viande et vendaient les peaux.

C’est techniquement la même chose mais le bois utilisé pour le fumage aux Antilles est issu du pimento. Il a la particularité de contenir les huiles essentielles du poivre, du clou de girofle, de la cannelle et de la muscade. On notera que le “boucanage” d’aujourd’hui a évolué pour devenir un mélange entre le barbecue et le fumage.

Les Secrets D’une Bonne Cuisson D’un Steak

Les Secrets d’une bonne cuisson d’un steak

Le monde des épices à steak est en ébullition. La saison des barbecues arrive à grand pas et la question que tout le monde va se poser est de savoir comment faire cuire parfaitement sa pièce de boeuf pour faire plaisir à ses convives.

En effet une bonne viande de boeuf coûte chère et il serait dur de rater sa prestation. Vous avez besoin de conseils ? Je vais donc vous aider en vous donnant quelques secrets à garder dans vos tablettes pour un résultat inoubliable.

LES SECRETS DE LA CUISSON D’UN STEAK 

Le Choix du Steak – La première question qui se pose est de savoir quel morceau choisir quand vous êtes chez votre boucher. Le prix a une grande importance mais il est aussi important de prendre en compte la qualité. Une pièce de boeuf maturée à 30 ou 60 jours sera beaucoup plus fondante qu’une pièce de boeuf qui vient juste d’être coupée. Les conseils de votre boucher préféré peuvent être bienvenus dans ce cadre.

La préparation – Avant tout, assurez-vous que vous avez tous les ingrédients et ustensiles à portée de main. Ce n’est pas au moment où le steak est sur le feu qu’il faut chercher le beurre, la pince à barbecue voire votre thermomètre de cuisson….

Huilez Votre Grille de barbecue – Pour un résultat parfait il est nécessaire de huiler la grille du barbecue à chaque fois !!! Pour cela prenez une serviette préalablement imbibé d’huile (que vous n’utiliserez que pour cela) puis frotter la serviette sur la grille. Bien entendu pensez à nettoyer la grille avant toute utilisation.

Les Epices – C’est ma partie préférée car c’est elle qui va donner le goût à la viande. Rien qu’en écrivant ces lignes, j’en ai l’eau à la bouche. 

MON SECRET POUR L’ASSAISONNEMENT DU STEAK

J’enrobe le steak avec le mélange d’épices à steak puis je couvre avec un peu d’huile. Je laisse reposer quelques minutes et je rajoute une couche d’assaisonnement juste avant la grillade. 

UN AUTRE SECRET ?  

Pour ajouter une saveur subtile d’herbes fraiches, j’attache des herbes enduites d’huile à une cuillère en bois et je frotte les steaks avec ce balais improvisé durant toute la cuisson. Pour ceux qui n’ont pas de petites amies Je préconise aussi de frotter une gousse d’ail sur le steak avant la cuisson…c’est bon pour le coeur. 

Utilisation du Beurre – Le beurre est très utilisée en France pour donner du goût au steak. Il peut être utilisée en assaisonnement final ou comme ingrédient de cuisson. L’idée ici est de frotter le beurre (souvent aromatisé) sur la partie du steak qui ne cuit pas puis de renouveler l’opération lorsque vous retournez le steak. Ce processus est intéressant car la viande n’absorbe pas le beurre. Ce dernier va en fait fusionner avec la graisse de la viande pour créer une croûte tout en gardant l’intérieur du steak saignant … 

Utilisez une Pince à barbecue  – Quand je vois des apprentis “barbecues” retourner le steak avec une fourchette je sais que le steak ne sera pas au top !

En fait quand vous percez le steak durant la cuisson il perd son jus et il s’assèche. Or toute la préparation ci-dessus a été faite dans le but conserver les jus à l’intérieur. Du gâchis, si vous avez acheté des steaks à 20 ou 30 euros le kilo !!!

Vous voulez faire un barbecue ? Achetez une pince à barbecue. C’est indispensable.

Le temps de cuisson – Tout dépend de l’épaisseur du steak. J’aime bien les steaks épais de 1,5 à 2 cm. Je commence par un temps de cuisson de 6 mn d’un côté puis 4 à 5 mn de l’autre.

Si vous avez un thermomètre de cuisson vous pouvez contrôler la cuisson à coeur : 

Bleu  – 55 °C

Saignant – 63 °C  (Température minimale sécuritaire de cuisson)

A point – 68 ° C 

Bien cuit – 72 °C


En fin de cuisson – Quand vous retirez-le steak du feu, il est important de le laisser reposer quelques minutes. En général c’est autant de minutes de repos que de cuisson. L’intérêt est de permettre au jus de bien se répartir dans le steak. Sachez que durant les 1ères minutes de repos la température du steak continue à grimper… il ne sera donc pas froid quand vous le servirez. 

Bon appétit ! 

Comment Conserver Les épices ?

Comment Conserver les épices ?

Comme nous le disons souvent, une épice ne se périme pas. Par contre elle perd rapidement ses qualités gustatives en cas de mauvaise conservation. C’est la raison pour laquelle ce sont des DLUO (Date limite d’utilisation optimale) qui sont utilisées et non des DLC (Date limite de Consommation) comme pour les viandes ou le lait. Cette DLUO reste valable tant que le pot n’est pas ouvert. Dès l’ouverture du pot, il est préférable de consommer l’épice rapidement pour profiter de toutes ses propriétés gustatives.

La durée de conservation des Epices Karina est de 2 ans pour les pots non ouverts et 9 mois pour les pots ouverts.

Il n’y a aucun danger à manger une épice dont la date de péremption est dépassée…. le seul risque est qu’elle n’ait aucun goût ! 


La Conservation des épices : 3 Principes à suivre  

C’est rageant d’acheter des épices pas “chères” dans des sachets ou pots en plastique pour s’apercevoir au bout de quelques semaines qu’elles ont perdu les propriétés gustatives. Et vous vous demandez aujourd’hui comment les conserver ! La réponse est simple : elles se conservent à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. 

 

A l’abri de la lumière 

La lumière est le 1er ennemi des épices …. qui sont des plantes. Elle accélère le processus de vieillissement avec comme effet visible l’oxydation —>>> la couleur devient terne.

A l’abri de la l’humidité 

Les épices peuvent être facilement attaquées par l’humidité qui est le 2ème ennemi ! Il y a l’humidité ambiante … et celle de la cuisine. N’avez vous jamais pris votre pot d’épices pour le mettre juste au dessus du plat fumant et verser quelques grammes d’épices ? Ne dîtes pas non ! Nous l’avons tous fait ! C’est une erreur !

Il est nécessaire de garder ses épices au frais et au sec. L’utilisation doit se faire avec une cuillère …. et c’est la cuillère que l’on met au dessus du plat fumant ….

A l’abri de la chaleur 

Les épices juste au dessus de la cuisinière ou de la table de cuisson c’est beau. Très beau même ! Souvent elles sont rangées par ordre alphabétique … ou par couleur. Mais doucement et jour après jour elles chauffent et perdent au bout de quelques semaines toutes leurs propriétés organoleptiques. 

 

Le Concept Epices Karina

Pour répondre à ces 3 principes cités ci dessus, Epices Karina a décidé d’adopter les pots métalliques pour la conservation et la commercialisation de ses épices. La durée de conservation des Epices Karina est de 2 ans pour les pots non ouverts et 9 mois pour les pots ouverts.

Les épices sont comme le thé ou le café : un traitement préalable est nécéssaire et la conservation se fait toujours à l’abri de la lumière ! 

Une autre raison d’acheter ses épices dans des pots métalliques : la qualité ! 

Les épices de qualité sont des produits très fragiles et il est nécéssaire de les conserver dans des contenants adéquats. A contrario, les épices de mauvaises qualité sont conditionnées dans des sacs plastiques … parce que c’est tout ce qu’elles valent !

Pour savoir si un vendeur d’épices a des produits de qualité, il faut regarder ses baies roses. La baie rose est l’épice la plus fragile. Si elle est sphérique, sans bosses, sans tâches noires vous pouvez être certains que les autres épices sont aussi de qualité. Sinon
….

NB : les épices moulues achetées en sachet ou pot en plastique perdent leur propriétés au bout de 3 mois. 

Comment Enlever La Mauvaise Odeur Du Poulet ?

Comment enlever la mauvaise odeur du poulet ?

Le saviez-vous ? 3/4 des poulets européens contiennent des bactéries ! 

Suite à l’article sur les épices au fort pouvoir anti-bactérien, j’ai reçu quelques mails racontant les péripéties de certains d’entre-vous concernant l’odeur et l’aspect du poulet quelques jours après achat. Les questions qui m’ont été le plus souvent posées sont << comment enlever l’odeur du poulet ? >>  << c’est quoi cet aspect poisseux de la peau quand le poulet est resté trop longtemps au réfrigérateur >> ? 

Ah ! je vois que je ne suis pas le seul à avoir été confronté à cette situation !  J’ai moins honte ! 

On fait les courses, on achète du poulet pour le week end, on le stocke au réfrigérateur et au moment de le sortir il sent super mauvais. Il a pourtant été acheté chez le boucher et il semblait très frais.

Oui il était frais ! 

Mais entre temps les bactéries se sont développées car le poulet n’a pas été préparé ou a été oublié hors du frigo plusieurs heures. La problématique est connue depuis quelques années déjà et l’Autorité européenne de sécurité des aliments indiquait en 2010 que les bactéries Campylobacters sont présentes dans les trois quarts des poulets européens. 

Que se passe-t-il si aucune précaution n’est prise ? 

Cette image ne vous rappelle rien ? 

La bactérie Campylobacter est largement présente dans le tube digestif des hommes et des volailles. Elle est susceptible de causer des maux de ventre, des gastros, des diarrhées ou de la fièvre. En général, ces maux se résorbent spontanément mais c’est toujours désagréable. 

Quand le poulet commence-t-il à avoir une odeur  ?

Tu te dis certainement que quand le poulet est mis au réfrigérateur les bactéries sont éliminées.  Si c’était le cas il n’y aurait ni gastros, ni rhumes en hiver !
Le processus de prolifération est ralenti au réfrigérateur mais il est toujours actif. Or il est conseillé de ne pas garder le poulet au frais plus de 48h. Après ce laps temps, le processus de prolifération des germes prend le dessus sur la température de stockage. L’odeur commence à apparaître au bout de 4 ou 5 jours et est accompagnée d’une texture poisseuse de la peau.
Si c’est la cas et que tu veux quand même le cuire … réfère-toi à l’image ci-dessus ! 

—>>> En résumé, quand l’odeur apparaît, il est certainement trop tard. La bonne méthode est d’assaisonner le poulet dès qu’il a été acheté ou juste après la décongélation. 

 

Comment éviter d’atteindre ce stade de maturation ?

—>>> Il faut assaisonner le poulet avec des épices au fort pouvoir anti-bactérien. 

Les habitants des pays chauds ont vite compris l’intérêt d’assaisonner le poulet. Bien sûr il s’agit de lui donner du goût. Mais il s’agit surtout d’éviter sa dégradation sous l’effet des bactéries. Un poulet qui marine dans une sauce épicée est assaini (la marinade ayant été en contact avec le poulet ne doit pas être consommée). 

—>>> le nettoyer au vinaigre ou au citron 

C’est la solution la plus simple et la plus rapide. Mais ce n’est pas suffisant car le nettoyage ne se fait qu’à la surface. 

—>>> Sel et poivre ? 

Le sel assèche le poulet et le poivre aseptise partiellement 

—>>> Acheter du poulet sans peau comme du blanc de poulet 

Oui c’est une solution. Mais là adieu le croustillant du poulet rôti ! 

Comment préparer la marinade ?

4 ingrédients sont nécessaires : 

  • Des épices pour donner du goût et assainir. 
  • Des herbes pour donner du goût et assainir. 
  • Un élément acide pour attendrir : yaourt, vinaigre, citron ….
  • Un élément gras pour diffuser les saveurs : huile, beurre, beurre clarifié …

L’élément gras peut être remplacé par une sauce type soja ou Worcestershire par exemple. Le miel est aussi très utilisé dans certains cas. 

Les Mélanges D’épices Au Plus Fort Pouvoir Antibactérien

Les mélanges d’épices au plus fort pouvoir Antibactérien

As-tu déjà pensé que ton poulet avait une drôle d’odeur après l’avoir laissé quelques jours au réfrigérateurs ? Tu t’es surement dit qu’il n’était pas frais et qu’il fallait peut-être le jeter ! En fait le poulet est un véritable nid à bactéries comme la salmonelle très connue pour être responsable de nombreuses intoxications alimentaires ou, quand il est cru, la campylobacter, une bactérie ultra dangereuse. 

Des universitaires ont étudié la question du développement parallèle de la cuisine épicée avec le développement des micro-organismes.

Ainsi le pouvoir anti-bactérien de certaines épices a été démontré en 1998 par Jennifer Billing and Paul W. Sherman et publié sous le titre “Antimicrobial Functions of Spices: Why Some Like It Hot, dans la revue “The Quarterly Review of Biology”,Vol. 73, No.1, March 1998.
 
Les cuisiniers continuent encore à laver le poulet à l’eau avant de le consommer. Ce lavage est pourtant inadapté car il permet la propagation des bactéries dans toute la cuisine !!! 

Quelles sont les précautions à prendre pour nettoyer le poulet ?  

Quand on achète du poulet il est important de s’en occuper immédiatement après l’achat. Les précautions à prendre sont les suivantes :
  • le poulet ne doit pas entrer en contact avec les autres aliments.
  • les ustensiles utilisés pour la découpe du poulet ne doivent l’être que pour le poulet.
  • la planche à découper et les couteaux doivent être nettoyés immédiatement après utilisation avec du vinaigre ou du citron.
  • les mains doivent être nettoyées avec du vinaigre ou du citron avant tout autre manipulation d’aliments.


Comment faire pour nettoyer le poulet ?

A) Faire mariner le poulet avec des épices


1) La meilleure solution est la marinade humide pendant plusieurs heures. Pour préparer une marinade les ingrédients nécessaires sont : du citron (ou du vinaigre, du vin, du yaourt), de l’huile, des épices, des herbes, de l’ail, de l’oignon, éventuellement du sel et du piment, des sauces. Le type de marinade va dépendre du goût voulu et sa durée sera de 1 à 48h. Plus la marinade est longue et meilleur sera le poulet.
 

2) la marinade sèche (qui consiste à frotter les épices sur la viande) peut fonctionner si la peau du poulet est enlevée avant la cuisson. 

 

B) Choisir les mélanges d’épices ayant un fort pouvoir anti-bactérien ! 

Selon une étude faite par l’université de Cornell, les mélanges d’épices ayant un fort pouvoir anti-bactérien sont composés de :

  • piment jamaïque (appelée aussi graines de bois d’Inde) 
  • ail,
  • oignon,
  • muscade,
  • origan,
  • thym,
  • piment,
  • cannelle,
  • girofle,
  • citron,
  • gingembre,
  • moutarde,
  • citronnelle,
  • de poivre,
  • cumin
  • herbes.
 

Comment choisir les mélanges d’épices ? 

L’étude affirme que les épices les plus virulentes contre les bactéries et qui les éliminent sont au nombre de 4 :

  • le piment Jamaïque,
  • l’ail,
  • l’oignon
  • l’origan. 
 
Les mélanges les plus conformes à cette exigence appartiennent aux familles des épices Antillaises et des épices Mexicaines. 
—->>>  Mélanges d’épices Antillaises (épices cultivées aux Antilles …) 
  • Le 7 épices Antillaises
  • Les épices Madinina Jerk
  • Les épices à poulet Boucané
  • Les épices Biguine Provençale
  • Les épices à Matoutou
  • Les épices à fricassée de Lambi
  • Le Colombo 1862
  • Le Cajun Kreyol
  • Fleur de Curry
  • Epices Bizou Kréyol
  • Le Kari de Port d’Espagne
  • Le Curry Martiniquais

—->>> Mélanges Mexicains (épices cultivées au Mexique …) 
  • Recado Rojo
  • Recado d’Epices
  • Epices Adobo
  • Epices pour Tacos Al Pastor
  • Epices à Steak du Mexique
(J’insiste sur le lieu de culture des épices car je vois souvent des mélanges dits mexicains ou antillais dans les étals des commerce …. composés d’épices indiennes … )  
 
Outre le goût, ce n’est donc pas un hasard si les civilisations précolombiennes ou les indiens Arawaks utilisaient ces épices pour conserver leurs viandes. Peut-être avaient-ils compris que les composés chimiques qui protègent les plantes et les épices de leurs ennemis naturels sont aussi à l’œuvre contre les agents de dégradation des aliments…..

NB : dans cet article nous avons parlé du poulet mais cela concerne toutes les viandes !